« Plus les Bleus se portent bien »

( Les animateurs sportifs ne sont pas grammairiens : vous savez peut-être que TOUS les jours ça va être foot, foot, foot ? « GOOOOALLLLL » (hurlements) et « Pénaltyyy !  » . Hélas, chacun sait qu’on ne dit pas « plus bien » (*), mais « mieux » ; c’est même vrai dans plein de langues, anglais, italien, espagnol, allemand… « das ist besser » , et non « das ist mehr gut » . Donc, mesdames-messieurs, qu’on se le dise, « mieux les Bleus se portent, plus nous sommes heureux » , c’est une citation, corrigée, du Parigot. Mais je radote, je chipote, là. AALLEEEZZ LES BLEUS ! )

Et puis hier samedi, pêle-mêle des manifs, massives, et puis des Marches des Fiertés. Pas de quoi être fier, d’ailleurs, si l’on admet le postulat que l’homosexualité est chose normale, comme d’être gaucher ou rouquin : aucune fierté dans la normalitude, inutile d’en faire des caisses. Mais concernant les manifs, évidemment « pour faire barrage au RN » , évidemment émaillées de violences – c’est consubstantiel aux manifs de gauche – on peut s’interroger… contre qui, et pourquoi, ces manifs ?

En fait, la cambrousse, les bouseux, les petits patelins, ont massivement voté RN aux Européennes, à la différence des métropoles, où c’est nettement plus nuancé, voire carrément à gauche. Le sentiment des provinces profondes – leur constat, amer – c’est que Là-Haut, on les traite en Réserves d’Indiens, qu’ils crèvent, en silence si possible… donc ces manifs, c’est en somme pour barrer la route à la France rurale, qui vote « mal » ; pour signifier que le vote cambroussien ne passera pas. C’est idiot : sauf magouilles et fraude, il passera tout pareil ! Un péquenot vaut un citadin : pas dans la vie de tous les jours, ça non, mais dans l’urne, oui.

C’est même pire que rien : elles sont contre-productives, ces manifs, qui donnent une image assez inquiétante du bordel à venir, quel que soit le résultat : notamment les violences attendues, évidemment, pour nier la victoire éventuelle de la droite-droite, pour refuser le verdict des urnes, comme on dit… bref, on manifeste, mais on s’enfonce ! image déplorable, on n’est pas capable… 1) d’accepter que la démocratie s’exprime du mauvais bord ; 2) d’agir sans mettre les villes à feu et à sang.

Tibert

(*) Commettant cette faute de français, il faut prendre soin de prononcer « plusss bien« , pour éviter toute ambiguïté.

C’est pas pareil

( On annonce des manifs contre l’extrême-gauche, un peu partout ce week-end… Oooups, excusez, c’est absurde, pas pensable, tout simplement. Il faut bien évidemment lire « extrême-droite » . Y aura-t-il des débordements ? des vitrines fracassées, des bagnoles incendiées, des pillages ? ben oui, enfin, quelle question…

Et puis Ciotti est exclu, hué, voué aux Gémonies du fait qu’il a pris langue avec la Marine : aux dernières nouvelles, on n’a exclu personne des Verts, ni du PS etc… pour avoir discuté bidouilles, arrangements et combines (*) avec les Insoumis, les indéfectibles promoteurs de la démocratie à la poubelle, direction le Grand Soir. En somme, il y a comme un déséquilibre, chez nous, dans la perception des bords ; la sagesse populaire dit pourtant que l’excès en tout est un défaut. C’est bien vrai, mais pas de tous les bords ! )

Et puis, bravo à notre valeureuse police parisienne, qui vient de démanteler « le plus gros réseau de pickpockets » du métro, essentiellement des Ivoiriens (**) ; l’article cité ici énonce clairement que cette opération s’inscrit dans la perspective des J.O. On se soucierait, en haut lieu, de la sécurité des innombrables touristes étrangers qui vont investir la capitale… ce qui suscite des interrogations : en somme, on bichonne les visiteurs, qu’on fasse bonne impression, que ça se passe bien, et qu’ils reviennent ! mais les autochtones, les Parigots, bof, qu’ils se fassent dépouiller au coin d’un couloir de métro par un trio de mâles menaçants, c’est pas grave… la routine, quoi. D’ailleurs voyez, on peut, maintenant, déposer plainte sur le Houèbe !

Tibert

(*) Sur quel programme ? eh bien… « faire barrage à l’extrême-droite » : c’est ça le programme. On va vous habiller ça, bien entendu ; on y travaille !

(**) Ceci étant, il serait absurde – facho, carrément – d’associer cette information avec un possible rapport entre immigration et insécurité. D’ailleurs un tel rapport n’existe pas : l’immigration clandestine (le dénominateur) étant par définition non mesurable, on n’a pas les moyens de calculer le truc.

Et pourquoi pouah ?

( Françoise Hardy vient de passer. « Ma jeunesse fout l’camp » , chantait-elle ; c’est bien vrai, ça ! Elle rejoignait aussi, dans la même veine – « La maison où j’ai grandi » – Nino Ferrer et sa « Maison près de la fontaine » … disons-le : c’est un peu ce que je ressens à voir mon pays aujourd’hui, fait de moches barres d’immeubles hérissées de paraboles, de supermarchés et de populations qui se détestent, sinon pire.

Ce qui m’amène à cette salade LR-RN (*). Monsieur Ciotti, le chef LR au crâne très lisse, a-t-il tort de négocier avec le parti de la Marine ? si c’est épouvantable, comme le clament certains de son bord, que dire, symétriquement, du « front populaire » qu’improvisent fissa-fissa les formations de gauche ? la carpe Panot-LFI et le lapin Glucksmann-Place-publique ? le reliquat du PS, qui vomit Mélenchon ? et les Verts-rouges au milieu, pour l’assaisonnement écolo ? en voilà une alliance opportuniste ! Bref, magouilles de gauche, c’est super, de droite, c’est l’horreur ?

La situation actuelle tient pour beaucoup au flou (voulu) de la machine macronienne, ni chair ni poisson, attrape-tout, versatile, fluctuante, impossible à situer clairement. Comment se positionner face à cette inconsistance ? la démarche de monsieur Ciotti a le mérite de chercher une réponse, faute de quoi les nombreuses sous-tendances égotistes des LR vont finir passées à la moulinette. Ceux de son bord qui jouent les effarouchés enfourchent, encore et toujours, en guise de ligne politique, la vieille antienne de détestation des supposés héritiers des Croix de Feu, de la Milice et de l’OAS. C’est débile : 34 % des Français qui ont voté dimanche ne sont pas des nostalgiques de Vichy ; Ils ont poussé un gros coup de gueule. Ils veulent se sentir chez eux et en sécurité, des services publics, des structures de santé qui fonctionnent, du boulot, et en vivre correctement. Et puis qu’on les entende, nomdediou ! (**). L’immense majorité n’est pas adhérente au RN, et serait d’ailleurs bien en peine de porter un jugement éclairé sur son programme.

Mesdames-messieurs les purs-et-durs des LR, au lieu de pousser des cris d’orfraie, démontez-nous donc les aberrations, les contradictions, les âneries du programme du RN, et voyez avec pragmatisme comment jouer le coup à venir : sinon, couic, à la trappe.

Tibert

(*) Impossible de bidouiller un acronyme avec ces quatre lettres, il y manque au moins 2 voyelles. LaRRoN ?

(**) Les Suisses s’expriment, eux, sur des tas de trucs, et c’est ma foi un exemple à méditer. Les deux derniers référendums en France : 2005 pour rejeter le traité de Maastricht ; 2016 à Nantes pour valider l’option d’un nouvel aéroport. Tout faux ! en France, a) nos chefs ont horreur de consulter les Français ; b) si par extraordinaire on les consulte, on prend le contrepied du résultat. C’est ça la démocratie, coco.

Qu’on me rende mon béret !

Ce cri du coeur « …mon béret, ma baguette, mon pastis du dimanche midi, mon petit-salé aux lentilles… » , on l’entend dans nos campagnes, depuis pas mal de temps. En somme, l’identité fout le camp, et les racines avec. Autres antiennes assez « rengaine » : on n’est plus chez soi, on rase les murs dans la rue, la canaille tient impunément le haut du pavé, la justice bichonne les malfrats, l’école a renoncé à éduquer-enseigner, y a plus de services publics.

Mais là-haut, au Château, on est plutôt dur d’oreille… « Vous dites ? … (grmblgrmblllbr) … oui oui, on s’en occupe ! (*)  » . Mais l’Europe ! l’Europe, voyons… l’Europe ! exaltant, n’est-il pas ?

Vive donc l’Europe… avec mon béret ma baguette mes charentaises, de la sécurité, du respect et du travail ; sans négliger la solidarité avec nos voisins, notamment ceux qui jouxtent Poutine-land. Et puis croisons stupidement les doigts – ça ne sert rigoureusement à rien, mais bon… – pour qu’on n’ait pas à subir les aberrations, les errements et les dégâts d’une gouvernance de la Marine, qui m’a l’air aussi apte à gérer le pays qu’un guichetier de la Poste à piloter un avion de chasse. J’espère ne pas être seul à m’en être rendu compte : on verra ça d’ici quatre semaines.

Tibert

(*) à voix basse, et soupirant : « c’est ça, pépé, va biner tes salades » .

Et la tendreté, bordel ?

Un copieux article du Monde traite de la viande… entre les députés S. Rousseau et A. Caron, d’une part, et les irréductibles « viandards » munis de leurs attributs, fourchette à deux dents, maniques et salière-poivrier, surveillant noblement la cuisson de la côte de boeuf sur le barbe-cul (tâche et privilège masculins, on le sait), le fossé s’élargit… il est vrai que plein de boucheries ferment ; les officines chevalines (ça rime) sont maintenant rarissines (sic), de même que les triperies, où l’on trouvait pourtant des trucs épatants, du tablier de sapeur, des rognons, et la fameuse tête de veau chiraquienne… De plus, dans moult endroits, les « quartiers » bien sûr, mais aussi les étals des supermarchés, le halal est désormais omniprésent, même si ce n’est pas stipulé : les abattoirs n’ont pas obligation de le mentionner, on se demande pourquoi ! achetant son morceau de paleron ou d’onglet, on finance ainsi, peut-être contre son gré, le culte musulman.

Mais un contributeur – certainement végétarien – au courrier des lecteurs, afférent à l’article cité, développe ce qui suit, je vous le livre, rébarbatif et texto : « En ce qui concerne la nutrition, les protéines sont un faux problème. Rien que le soja fournit à lui seul les AA [acides aminés, NDLR] essentiels nécessaires à l’humain. Ensuite un minimum de diversification alimentaire remplit aussi ce besoin d’AA. La véritable problématique aux régimes végétaux c’est la complémentation (végétariens) et la supplémentation (végétaliens) en vitamine B12. Notons au passage que les légumineuses, dont le soja fait partie, sont des fabacées, un type de plantes qui établit une symbiose avec des bactéries au niveau racinaire pour métaboliser de l’azote atmosphérique, et que non seulement elles se passent d’apports azotés, mais en plus elles nourrissent le sol pour d’autres cultures » .

Voilà : avec des fabacées, qui métabolisent l’azote atmosphérique, et puis de la vitamine B12, un peu de ceci-cela en plus, vous vous nourrissez correctement : c’est magnifique, non ? Quant au plaisir d’être à table, d’y passer un bon moment, de manger de bonnes choses, et pourquoi pas de la viande rouge – nous sommes omnivores par construction, c’est un fait indestructible – alors là… on nous enjoindra bientôt, au nom de la Planète, d’y renoncer. La Police de la Correct-Food y veillera.

Tibert – et saignant, mon steak !

Des sources et des bidouilles

( le 5 juin … 2024, monsieur Hollande débarquait en Haute-Vienne, pour un meetingue socialiste… La Montagne y était, et l’on découvre que notre furtif scooteriste de l’aube, grand épingleur de Légions d’Honneur à titre posthume, se verrait bien rempiler aux plus hautes fonctions, 2027, 2032… Ciel ! puisse-t-il (le Ciel, justement) nous épargner cette purge ! A vrai dire, le Ciel est invariablement muet, du moins pour moi. Et si c’est une blague, elle est très mauvaise. )

Mais autre chose : RSF, le très militant mouvement des Journaleux Politiquement Orientés, s’alarme, car dans l’affaire qui a vu Gérard Depardieu traîné dans la boue au long d’une émission télé sur la 2 ( « Complément d’enquête » ) la justice ordonne que les fabricants de ladite émission produisent les rushes, les enregistrements d’origine bruts, avant montage-ciseaux, bande-son et autres bidouilles. En effet, il y a suspicion de bricolage pas du tout anodin, notamment – c’est très facile à faire – de déplacer la bande-son… par exemple, les propos, salaces, certes, de G.D. s’appliquant à une femme mûre, vous les décalez (*) pour qu’ils coïncident avec les évolutions équestres d’une gamine, et ça donne un obsédé sexuel probablement pédophile. C’est simple : puisque, paraît-il, un huissier a authentifié le reportage incriminé, pourquoi s’obstiner mordicus à planquer les bandes originales ? RSF invoque, aïe aïe aïe, la possibilité d’atteinte, qui sait ? jurisprudence aidant, au fameux « secret des sources » , qui permet par exemple à Albert Londres d’interviouver Al Capone sans écrire que c’est lui ni révéler sa tanière… Elle est bien bonne ! on les connaît bigrement, les sources, on sait qui est en scène (Depardieu), en quels lieux (en Corée), qui a tourné cette histoire (Yann Moix), qui l’a traitée-arrangée, qui a produit l’émission : il y a zéro secret dans cette affaire. Alors, ces rushes ? on va finir par avoir des doutes.

Tibert

(*) Gabin à Michèle Morgan, dans « Quai des Brumes » – Cul des brêmes, disait Jean Renoir – : au lieu de « T’as d’beaux yeux, tu sais » , on lui fait dire, par exemple : « Ah les femmes, c’est bon une heure ! » ( « La belle équipe » ) : il prend une baffe, ce goujat.

Va-t-en-guerre

Je vais vous dire… je suis perplexe à décider pour qui voter ce 9 juin prochain, avec 4271 candidats et 48 programmes… la nullité de l’équipe Macronibus à dire les choses sans louvoyer, à gérer notre argent correctement et à prendre enfin la mesure de l’insécurité, la sottise dangereuse du programme « pas avec nous » de la Marine sur les conflits en Europe – comme si l’Ukraine était un vague machin à l’autre bout de la planète, et Poutine un brave type -, la volonté des LFI et de leurs groupies de mettre à bas la démocratie, la pusillanimité et l’inconsistance des Républicains, les mantras « en l’air » et comminatoires des écolos… dur de se décider. La peste, le choléra ou la vérole, au choix.

Mais le titre ? on devrait le mettre au pluriel, ce titre ; en fait, il l’est. Mais UN (Hun ?) va-t-en-guerre ou des dizaines, c’est la même orthographe, en pire. J’observe les manoeuvres autour de Gaza, et ma foi c’est assez terrible. D’un côté, des fanatiques qui veulent rayer Israël de la carte, rien que ça ; de l’autre, des furieux-religieux qui veulent annihiler le Hamas quoi qu’il en coûte en vies humaines innocentes, mettre Gaza sous leur botte – voire l’occuper pour eux, « allez donc voir ailleurs, on est chez nous ici » . Bref, des extrémistes des deux côtés. Tenez, cet article du Parigot illustre la chose… des suprématistes Juifs « Israël über alles » contre des illuminés de l’Islam dominant. Au milieu, notre pauvre solution des DEUX ETATS, bien seule et mal barrée. Deux états qui se respecteraient et vivraient en bons voisins… on peut rêver, non ?

J’opinais, quelques billets plus tôt, sur l’idée que la France reconnaisse un Etat Palestinien, après l’Espagne, la Norvège, l’Irlande, et d’autres… ils ne sont pas plus cons que nous, ces pays-là, non ? et puis j’ai constaté que monsieur Sarkozy énonçait un bémol pertinent : il faut, dit-il, qu’au préalable, d’abord, et pour commencer, les institutions et états arabes reconnaissent le droit à l’existence, la légitimité d’Israël (*) : il a mille fois raison ! ça va sans dire, mais, comme souvent, ça va mieux en le disant.

Tibert

(*) Cette photo, sur le Figaro, d’une musulmane brandissant une pancarte en anglais (je traduis) « Du fleuve (le Jourdain) à la mer, la Palestine sera libre » : c’est précisément ce genre de slogan qui nie l’existence même de l’état israélien.

Baillons

Monsieur Trump, la grande gueule de blond au brushing permanent, vient d’être reconnu coupable « au pénal », d’un tas de chefs d’accusation. Ce qui ne l’empêcherait pas, paraît-il, de pouvoir être élu président cet automne ! Curieuse démocratie, qui n’exige pas de ses Grands Chefs un casier judiciaire propre. Mais bon… c’est leur truc, hein. Ceci dit, Poutine, là-bas de l’autre côté, en est fâché : il verrait bien Donald rempiler pour 2025-2028, ça lui arrangerait un tas de soucis, du côté de l’Ukraine ! Et son roquet moustachu officiel, monsieur Peskov, « la voix de son maître », de fustiger les manoeuvres états-uniennes, dénonçant « l’élimination des adversaires politiques » aux USA ! Ce qui ne manque pas, si l’on oublie le tragique de la chose, de faire sourire : où étaient les possibles opposants à monsieur Poutine, quand il a été récemment « réélu » pour 480 ans au Kremlin ? quand on parle d’ élimination, à Moscou, on ne fait pas dans la périphrase : c’est du concret, voir la fin de monsieur Navalny. On sait comment , efficacement, « faire taire » .

D’autres qui aimeraient bien pouvoir « faire taire » , ce sont les LFI, la mouvance radicale sauce Mélenchon. Quand LCI – filiale légale et déclarée du groupe TF1 – veut inverviouver monsieur Netanyahou, la pasionaria franco-palestinienne du parti, madame Hassan, appelle les journaleux et employés de la chaîne à bonnement « saboter » l’émission ! Ben voyons… c’est ça la liberté d’expression façon LFI, et c’est ce qui nous est promis si par malheur ces zozos venaient à imposer leur conception assez orientée de la démocratie… rappelons-le : Netanyahou parle ? eh bien nous les citoyens adultes et lucides, avons farpaitement le droit d’entendre, de juger, de nous faire notre opinion – pas très bonne, en ce qui me concerne. L’opinion imposée par le baillon, la censure factieuse d’un groupe de furieux, sincèrement, non merci.

Tibert

PS – Les vérités façon LFI : le procureur du TPI, le Tribunal Pénal International, demandait il y a peu l’inculpation de Netanyahou et des Chefs du Hamas – c’était une demande d’inculpation, pas une inculpation ! Et madame Aubry, la tête de liste LFI aux Européennes, de triompher, « Netanyahou est inculpé, crimes de guerre, gnagnagna » . Sauf que non, pas tout à fait, et puis… elle se gardait bien de citer les autres, dans la même fournée : le Hamas !

Des X, des Y et de la pureté

Madame MMLP, alias Marion Maréchal, constatait il y a peu qu’à Cannes, au Festival de cinéma, on avait attribué cette année la Palme de la Meilleure Actrice à un homme ! Elle a ainsi gravement offensé certains et certaines, dont l’intéressé(e), qui aurait l’intention de porter plainte pour « outrage sexiste » . Bon… qu’en est-il ? c’est simple : l’actrice en question est en fait une femme transgenre, selon une terminologie maintenant admise, c’est à dire une personne née homme, chromosomes XY, mais qui se revendique autre dans la vraie vie. Bravo donc pour la récompense en tant qu’actrice, mais les chromosomes sont très nombreux, et ils ont la peau dure ! Et si la définition du mâle se base, scientifiquement, sur une paire de chromosomes plutôt que de testicules, eh bien madame MMLP ne dit que la stricte vérité. Evidemment ça peut déplaire, et ça a déplu : reste à re-définir le sexe masculin, pour éviter les quiproquos désagréables. )

Et puis à Nantes, un projet de Cité des Imaginaires, incluant une nouvelle mouture du musée Jules Verne, grand homme de la ville, froisse certaines susceptibilités. Tant que l’actuel musée, juché sur la Butte Sainte-Anne, menait sa petite vie pépère, ça pouvait aller… mais là ! quoi, ce colonialiste, ce macho, etc ? «Difficile de trouver un seul de ses 82 romans qui ne porte pas de traces indélébiles d’idéologie sexiste, racialiste et colonialiste, tout en vénérant les machines et le “progrès” du capitalisme prédateur au XIXe siècle», s’indigne un Collectif anti-Jules Verne. La totale, quoi ! même le capitalisme s’y colle, c’est dire ! rien à garder… adieu Némo, adieu Philéas Fogg et Michel Strogoff, créatures nées d’un esprit corrompu, pourri, haïssable ! à jeter, donc, aux poubelles de l’Histoire, avec Hergé, Simenon, Napoléon, Colbert (*) et tutti quanti. A cette aune nos manuels d’histoire-géo seront bientôt mincissimes ; on n’y trouvera plus guère que les pieuses images des figures officiellement agréées par les assoces et mouvements bien sous tous rapports – de leur propre point de vue, évidemment !

Tibert

(*) Suit une longue liste de sales colonialistes, capitalistes, sexistes, et autres horreurs. La Bonne-Chanson le dit clairement, « du passé faisons table rase » : c’est tout à fait ça.

Bidasses et juteux

( Il y a une morale, tout de même : pour les J.O., les propriétaires de logements  » Air-Bi & Bi » pensaient se faire des testicules dorés sur tranche, des matelas de billets de 50 euros… et au début, effectivement, ça ressemblait à un juteux bizness ! Mais bernique, il y a trop d’offre, ils-et-elles veulent tous-et-toutes (*) s’enrichir à pressurer sans vergogne, illégitimement, le touriste, et… les prix baissent, sérieusement. C’est bien fait ! Ces manifestations de gloutonnerie cynique sont détestables. )

Et le SNU ? quoi ? le SNU : le Service National Universel. Qui a remplacé le Service Militaire, puisqu’apparemment la vacance de cette noble institution laisse un trou, un manque, une béance… manquent le civisme, le service de la Patrie, l’altruisme pour le groupe, la solidarité, le brassage des origines, la saine camaraderie, etc. Donc, le SNU ! Depuis 2019, donc, « Pour moi, pour les autres, pour la France » , est-il proclamé. Voyez, le site Houèbe qui vous propose cette excitante, exaltante, noble expérience.

Ouais… sauf que les vieilles habitudes lamentables ont la peau dure, et durent. Ici, cet article du Parigot, qui conte comment le SNU peut se révéler une expérience détestable, humiliante, perverse : un repoussoir. On y retrouve les brimades, les coups, les caïds – les horions sur le drapeau, les joints qui circulent -, rappelant irrésistiblement les bidasses à tourner en rond stupidement dans la cour de la caserne, l’adjudant sadique, les lits en portefeuille, les « corvées de chiottes » juste pour faire ch… les êtres humains sont comme ça, que voulez-vous : les cons possédant un peu de pouvoir en profitent pour étaler leur crasse, mettre leur bassesse en avant. Si les instances supérieures du SNU sont incapables d’y faire respecter la dignité humaine et l’éthique dont elles se réclament, qu’on mette donc ce SNU à la poubelle ; c’est pire que de ne rien faire.

Tibert

(*) Je fais exprès, là, je fayote, pour vous montrer… mais c’est nul, c’est d’un pénible, ces contorsions locutoires « regardez comme les femmes sont bien visibles, là » .